Pourquoi Paris est-elle surnommée Ville Lumière ?

0
Paris Ville Lumière
Paris est la capitale de la France. Chef-lieu de la région d’Ile-de-France, Paris est la ville la plus peuplée du pays. Autrefois nommée Lutèce, Paris fait partie d’une des plus grandes villes culturelles d’Europe. Cette agglomération de 12 millions d’habitants a été dotée au fil des siècles de différents sobriquets. La plus récurrente est celle de ville lumière. Ce surnom qui reste l’un des plus usuels concernant la ville pose tout de même des interrogations quant à sa signification.

L’origine de l’expression « Ville Lumière »

Il semblerait que cette expression remonte au XVIIe siècle. À cette époque, Paris était réputé pour être une ville très criminelle. Des délits et des méfaits étaient commis à tout instant. De nombreux arrêtés ont d’ailleurs été pris pour endiguer ce phénomène social. Ainsi, en 1524 et en 1528, les parlementaires conseilleront aux Parisiens d’éclairer les ruelles et rues de leurs quartiers pour les passants. Cette précaution aurait donc pour mesure de diminuer les vols, meurtres et accidents qui avaient lieu de jour comme de nuit dans la capitale française. Néanmoins, on constatera que l’aspect recommandable n’influencera pas le comportement des habitants de la ville.

L’arrivée de Gilbert Nicolas de la Reynie

Il a fallu attendre le règne de Louis XIV pour remarquer un changement. Ce dernier apparaitra avec la Reynie. Considéré comme le père de la police judiciaire, Louis XIV imposera aux habitants de la ville un éclairage permanent des rues, mais aussi des fenêtres de leurs maisons. Le lieutenant-général pensera même à éclairer les coins les plus sombres et les moins fréquentés de Paris. Les lanternes, flambeaux et lampes à huile dissuaderont alors les délinquants de s’attaquer aux passants. Cette mesure au départ coercitive finira par avoir un effet tape-à-l’œil qui ne desservira pas la ville.

Une approche plus moderne

Une autre pensée voudrait que l’on doit le sobriquet de Paris « Ville Lumière » à Philippe Lebon. Inventeur de l’éclairage au gaz, il a été à l’origine de l’illumination de la ville. Selon l’aménagement urbain de cette dernière, les monuments et les lieux touristiques importants ont été les premiers à bénéficier de cette forme d’éclairage. Des années après, on assistera à l’apparition de plus de 30 000 réverbères dans la ville. Cette illumination fera forte impression sur les touristes. Dès lors, on retiendra de Paris l’image d’une cité toujours éclairée. Cette hypothèse s’inscrit bien entendu dans les années 1820-1830.

On retient en fin de compte que l’expression « Ville Lumière » n’était pas due au prime abord à un choix esthétique, mais plutôt à une décision stratégique des autorités pour mettre fin avec la criminalité grandissante dans la capitale. Elle leur a été au final bénéfique.

En conclusion, les étrangers, surtout les Londoniens fascinés par l’apparence lumineuse de Paris, lui donneront la formulation de « City of lights ». Chaque année, celle-ci ne déroge pas à sa réputation. Vous remarquerez pour les fêtes que Paris se pare de ses plus beaux luminaires ; de quoi renforcer toujours l’aspect féérique de la capitale de la mode, et ce n’est pas pour déplaire aux électriciens parisiens !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here